Pédagogique my @#$

September 2nd, 2014 @ 13:21 par A l'Ouest

Ah l’été, les vacances, l’occasion de faire le grrrand rangement, c’est à dire, en clair, de jeter plein de trucs. Quand il s’agit de mes placards, ça va encore, idem pour les comptoirs de la cuisine (enfin mention “pourrait faire mieux”, en effet, comme dit le Capitaine, “je croyais qu’on avait des plans de travail, pas des plans-à-bordel“. Tayeule).

Pour ce qui est de la chambre des enfants (plus débordements connexes dans toutes les pièces de la maison y compris la salle de bain et, oui, la cuisine, voir paragraphe précédent), idéalement, il faudrait que je fasse le vide un peu de tri de temps à autre durant l’année scolaire, alors que je ne les ai pas dans les pattes. Mais bon, je n’y pense pas toujours, occupée que je suis à baver sur ces articles de blogs où une mère forcément plus proche que moi de la perfection a réussi a virer TOUS les jouets de la chambre de ses filles, qui apparemment ne jouent plus à rien, donc. Hum. Non j’ai perdu le lien.

J’ai quand même réussi à éliminer traîtreusement quelques merdouilles (notamment des cartes de St Valentin datant de 2010, des tombereaux de tests corrigés de math ou d’anglais, et divers bibelots en plastique chinois — phtalates powaa — reçus dans les goodie bags des anniversaires), à la faveur d’une fin d’après-midi tandis que les intéressés étaient au parc avec une copine et la progéniture d’icelle.

La chambre a été à peu près présentable deux ou trois fois en deux mois. On a même dû parvenir à aspirer les troupeaux bêlant sous les lits (autocongratulation mode ON).

Au moment ou j’espérais maîtriser à peu près la bordelitude ambiante, il a fallu qu’une voisine offre aux enfants un mini four “Easy Bake” flambant neuf qu’elle avait eu par le boulot.

Easy Bake c’est le mal. Déjà l’objet est gros (facilement la taille d’un grille-pain familial, je range ça où moi ?) et moche (je ne savais pas qu’il existait une nuance de mauve aussi atroce, ça clashe avec le victorien comme avec l’Ikea vintage), et tout ça pour faire quoi ? Pour que les enfants s’amusent à “”cuisiner”" (oui je mets deux paires de guillemets, ça les vaut) de vagues “”pâtisseries”" grosses comme mon ongle au goût super industriel à partir de poudres super industrielles aussi (et très chères pour ce que c’est quand il faut en racheter. C’est sans doute pour habituer les gosses à racheter des cartouches pour leur imprimante un jour).

Je préfère autant prendre de la vraie farine, de vrais oeufs, du vrai beurre, et de fabriquer avec eux de vrais gâteaux qui ont un vrai bon goût.

Pronounesiécheune

August 27th, 2014 @ 13:03 par A l'Ouest

Enfin la réponse à une question que je me posais depuis un moment :

Pourquoi on prononce Kansas “KansaS” et Arkansas “Arkansah” ?

En gros, si vous n’avez pas le temps / le courage de vous taper l’article, les deux sont issus du nom de la même tribu Native, mais Kansas c’est de l’anglais, tandis qu’Arkansas… c’est du français, or en français je ne vous apprendrai rien en disant qu’on ne prononce pas le S du pluriel.

Voilà c’est tout pour cette fois :)

le rouge qui tache

August 15th, 2014 @ 21:21 par A l'Ouest

Récemment sur un site de procrastination (pas Face de Bouc mais pas loin) il y avait une liste intitulée en toute simplicité “31 inventions indispensables”. Dans le tas, quelques bonnes idées, pas mal de concepts visiblement restés à l’état de concept, pour le meilleur ou pour le pire, et puis en numéro 5, l’objet suivant.

(j’ai mis une capture d’écran car je n’ai pu retrouver l’original via Google)

wineglass

Il s’agit donc d’un plateau doté d’encoches où insérer des verres à pied. Notez la légende “Évitez les taches sur le tapis“. Éviter les taches exige donc d’avoir un valet qui fasse le pied de grue en tenant le plateau toute la soirée, parce que je ne vois pas bien comment poser la chose sur une table sans que tout se casse la figure. Déjà à garnir ça doit être coton.

Par-dessus le marché, le valet sur l’image n’a apparemment pas de mains, le pauvre. On lui a sans doute greffé le plateau directement sur les avant-bras. J’espère qu’il ne coûte pas trop cher à nourrir (en lui donnant la becquée je suppose — mais pas de chocolat, évidemment).

Quatrans

August 3rd, 2014 @ 09:23 par A l'Ouest

Mademoiselle Myrtille, alias Joli Pirate, entre aujourd’hui dans sa cinquième année (et en pre-K à la rentrée).

2014-04-12_09-43-40

Elle sait compter jusqu’à 20 (en sautant parfois le 15), connaît toutes ses lettres, écrit de la main gauche (ça doit être pour ça que ses P sont en miroir), chante les chansons de ‘Frozen’ sans erreur, aime les bonbons et “le riz avec des lédumes” mais déteste le concombre.

Trader Joe’s

August 1st, 2014 @ 18:34 par A l'Ouest

Même en ayant déménagé, nous faisons toujours la majorité de nos courses à la Coop. Certains membres habitent bien le Vermont et arrivent, d’une façon ou d’une autre, à venir de temps en temps (le week-end je suppose. les pauvres.), donc en ayant juste changé un chiffre de code postal, comparativement, on fait petit joueur (et on peut faire les courses à un autre moment que le dimanche après-midi).

Mais lorsque nous sommes downtown, il arrive qu’on passe chez Trader’s Joe prendre quelques bricoles. Trader’s Joe, a.k.a TJ pour les fans, ou encore “Le Whole Foods du pauvre” pour les sarcastiques, fait l’objet chez beaucoup d’un culte digne d’un groupe de rock. Le sketch ci-dessous l’illustre assez bien.

Si vous tapez “Trader Joe’s” dans Youtube, vous trouverez d’innombrables vidéos de gens détaillant tous les supers trucs qu’ils y ont acheté, et c’est assez flippant. Plus mignon, ce gars a écrit un hymne en hommage à son magasin favori.

L’ambiance nautique est rigolote, les produits surgelés sont bons, on peut goûter les samosas si c’est le jour et boire gratuitement un gobelet de leur excellent café tandis qu’on fait la queue pour la caisse.

Mais ce qui attire surtout les enfants, ce sont les bandes d’autocollants façon vintage que l’on leur donne à la caisse.

2014-08-01_01