Gâteau Magique

September 14th, 2014 @ 20:22 par A l'Ouest

Adieu cupcakes, vade retro crumbles, LE gâteau qui fait le buzz c’est le gâteau magique, et c’est pas moi qui le dit, c’est Elle, alors c’est sûrement vrai.

Le principe, c’est que tous les ingrédients arrivent en même temps, sans autre forme de procès, dans le moule, et que le résultat produit trois couches différentes. De la magie, quoi.

Le mien est à la myrtille, comme celui de la photo du magazine, mais juste un poil moins présentable, donc. On mettra ça sur le compte de l’éclairage.

magique1

J’ai donc battu ensemble 4 jaunes d’œuf et 150 g de sucre, j’ai ajouté 125 g de beurre fondu toujours en fouettant bien pour éviter l’omelette. Ensuite paf 115 g de farine (on remarquera qu’il y a plus de beurre que de farine, donc magique peut-être mais léger heu non), 1 cuillère à soupe d’eau et 50 cl de lait (voui 1/2 litre c’est pas une erreur). Et 1 cuillère à café de vanille c’est meilleur. On finit par mélanger à tout ça les 4 blancs d’œuf battus en neige.

Verser le tout dans un moule démontable beurré dans le fond duquel on aura répandu des myrtilles. Et hop 1h à 150°C (300°F). Laisser refroidir dans le moule. Faire prendre au frigo. Impressionner la galerie.

Quintessentialy American

September 9th, 2014 @ 22:10 par A l'Ouest

Quoi de plus Ricain que le Bluegrass?

Et quoi, encore, de plus parfaitement Ricain que le rap ?

La ville et la campagne s’allient chez Gangstagrass et c’est plutôt cool.

Signaux de fumée

September 3rd, 2014 @ 21:05 par A l'Ouest

L’un des magasins américains les plus déroutants pour les étrangers, c’est sans doute la pharmacie. On y trouve littéralement de tout. Oh bien sûr, les pharmacies françaises ne vendent pas que des médicaments, mais l’offre reste quand même limitée aux produits qu’on trouve dans la salle de bain (savons, crèmes diverses, maquillage, hygiène). En face, la pharmacie ricaine se marre, puisqu’en plus des médocs elle propose non seulement les produits de beauté sus-nommés, mais aussi de l’épicerie, des plats tout prêts, des cartes de voeux, du lait frais, des sodas, des bonbons, des éléments décoratifs de saison, des bougies parfumées voire des fringues.

Et des clopes.

Il y a un côté un peu schizophrénique à s’approcher de la caisse d’une pharmacie et de voir le mur entier en face de vous divisé plus ou moins équitablement entre paquets de nuitgrav’ et paquets de Nicorettes (ou autres patchs), faites votre choix Mesdames z’et messieurs.

Le groupe CVS a finalement découvert (en 2014 ! Vieux motard que jamais !) qu’en effet, des établissements de santé vendant des sucettes à cancer, c’était pas très logique. Ils vont donc arrêter de vendre des cigarettes, et tant qu’on y est, ajouter le mot “HEALTH” sur leur enseigne, histoire d’enfoncer le clou.

Pédagogique my @#$

September 2nd, 2014 @ 13:21 par A l'Ouest

Ah l’été, les vacances, l’occasion de faire le grrrand rangement, c’est à dire, en clair, de jeter plein de trucs. Quand il s’agit de mes placards, ça va encore, idem pour les comptoirs de la cuisine (enfin mention “pourrait faire mieux”, en effet, comme dit le Capitaine, “je croyais qu’on avait des plans de travail, pas des plans-à-bordel“. Tayeule).

Pour ce qui est de la chambre des enfants (plus débordements connexes dans toutes les pièces de la maison y compris la salle de bain et, oui, la cuisine, voir paragraphe précédent), idéalement, il faudrait que je fasse le vide un peu de tri de temps à autre durant l’année scolaire, alors que je ne les ai pas dans les pattes. Mais bon, je n’y pense pas toujours, occupée que je suis à baver sur ces articles de blogs où une mère forcément plus proche que moi de la perfection a réussi a virer TOUS les jouets de la chambre de ses filles, qui apparemment ne jouent plus à rien, donc. Hum. Non j’ai perdu le lien.

J’ai quand même réussi à éliminer traîtreusement quelques merdouilles (notamment des cartes de St Valentin datant de 2010, des tombereaux de tests corrigés de math ou d’anglais, et divers bibelots en plastique chinois — phtalates powaa — reçus dans les goodie bags des anniversaires), à la faveur d’une fin d’après-midi tandis que les intéressés étaient au parc avec une copine et la progéniture d’icelle.

La chambre a été à peu près présentable deux ou trois fois en deux mois. On a même dû parvenir à aspirer les troupeaux bêlant sous les lits (autocongratulation mode ON).

Au moment ou j’espérais maîtriser à peu près la bordelitude ambiante, il a fallu qu’une voisine offre aux enfants un mini four “Easy Bake” flambant neuf qu’elle avait eu par le boulot.

Easy Bake c’est le mal. Déjà l’objet est gros (facilement la taille d’un grille-pain familial, je range ça où moi ?) et moche (je ne savais pas qu’il existait une nuance de mauve aussi atroce, ça clashe avec le victorien comme avec l’Ikea vintage), et tout ça pour faire quoi ? Pour que les enfants s’amusent à “”cuisiner”" (oui je mets deux paires de guillemets, ça les vaut) de vagues “”pâtisseries”" grosses comme mon ongle au goût super industriel à partir de poudres super industrielles aussi (et très chères pour ce que c’est quand il faut en racheter. C’est sans doute pour habituer les gosses à racheter des cartouches pour leur imprimante un jour).

Je préfère autant prendre de la vraie farine, de vrais oeufs, du vrai beurre, et de fabriquer avec eux de vrais gâteaux qui ont un vrai bon goût.

Pronounesiécheune

August 27th, 2014 @ 13:03 par A l'Ouest

Enfin la réponse à une question que je me posais depuis un moment :

Pourquoi on prononce Kansas “KansaS” et Arkansas “Arkansah” ?

En gros, si vous n’avez pas le temps / le courage de vous taper l’article, les deux sont issus du nom de la même tribu Native, mais Kansas c’est de l’anglais, tandis qu’Arkansas… c’est du français, or en français je ne vous apprendrai rien en disant qu’on ne prononce pas le S du pluriel.

Voilà c’est tout pour cette fois :)